Genèse et développement de la cause du père Prévost dont Me Andrea Ambrosi, postulateur et avocat de Rome spécialisé dans les causes des saints, a été nommé responsable.
Une soeur Oblate écrivant dans un cahier

Père Prévost : Cause

La cause de béatification et de canonisation
du père Eugène Prévost

De son vivant, le père Prévost était déjà considéré comme un saint par de nombreuses personnes l’ayant côtoyé. Tout de suite après son décès, un médecin d’Angers extrait son cœur, conservé par ses enfants spirituels comme souvenir précieux de « ce cœur qui a tant aimé les prêtres », comme l’avait déclaré le père Jean-Baptiste Lemius, oblat de Marie-Immaculée et fameux prédicateur du début du XXe siècle. Les infirmières présentes, religieuses de Saint-Charles d’Angers, conserveront précieusement des linges imbibés du sang du fondateur. En mai 1951, l’un d’entre eux sera placé sous l’oreiller d’un prêtre français condamné par les médecins à mourir au cours de la nuit : il a survécu, décédant en 2008 à l’âge de 96 ans, toujours reconnaissant à l’égard du père Prévost et de son intercession.

Cette année 1951 marquant le cinquantième anniversaire de fondation de la Fraternité Sacerdotale et des Oblates de Béthanie et le cinquième anniversaire du décès du fondateur, voyait également la publication de la première biographie du père Prévost, œuvre du père Georges Lapointe, et les premières démarches officielles en vue d’ouvrir la cause du fondateur avec la nomination d’un postulateur, le père Charles Garceau. Celui-ci fait publier une image prière demandant la glorification du père puis, l’année suivante, un bulletin relatant les faveurs obtenues aux amis et bienfaiteurs. Ce bulletin se transforme, en 1955, en une publication périodique, Aux Amis du Père Prévost, devenue en 2000 Les Amis de Béthanie. En 1961, le corps du père Prévost était ramené de France et inhumé dans une crypte bâtie à cet effet, au Cénacle de Pointe-du-Lac. La vente du Cénacle amena la remise en terre du corps du fondateur, dans le petit cimetière communautaire.

Les Oblates de Béthanie, depuis 2000, sont responsables de la cause du père Prévost. Elles en ont confié la bonne marche à Me Andrea Ambrosi, postulateur, avocat de Rome spécialisé dans les causes des saints. À sa demande, Mgr Luc Bouchard, évêque de Trois-Rivières, a ouvert officiellement l’enquête diocésaine en vue de la béatification et de la canonisation du père Eugène Prévost le 4 juillet 2012; ce processus a été clôturé le 28 juin 2014. Sans préjuger des décisions de Rome, les Oblates continuent de demander au Seigneur, si c’est sa volonté, de permettre qu’un jour, elles, les religieux de la Fraternité Sacerdotale et les milliers d’amis du père Prévost puissent non seulement s’inspirer de son exemple, mais l’invoquer.




L’enquête sur un présumé miracle progresse!

Dans une Cause de béatification, deux enquêtes diocésaines doivent avoir lieu : une enquête sur la vie, les vertus et la réputation de sainteté du Serviteur de Dieu, et une autre sur un présumé miracle (guérison) attribué à son intercession. Pour la Cause du père Eugène Prévost, la première enquête diocésaine s’est tenue à Trois-Rivières, du 4 juillet 2012 au 28 juin 2014.

À peu près en même temps, en 2013 et 1014, se déroulait dans un autre diocèse l’enquête sur un présumé miracle, attribué à l’intercession du père Prévost. Les Actes en ont été envoyés à Rome, où ils ont été examinés. Pour des raisons de confidentialité, nous ne pouvons pas révéler de détails sur cette enquête. Mais nous pouvons nous réjouir que la valeur des documents expédiés à Rome soit officiellement reconnue!

En effet, le 6 mai dernier, la Congrégation pour les Causes des saints a émis un décret proclamant la validité juridique des Actes de l’enquête diocésaine sur ce présumé miracle. Comme dans le cas de l’enquête de Trois-Rivières, ce décret signifie que les normes canoniques ont été fidèlement suivies, et que la consistance des preuves, ainsi que le nombre et la qualité des témoignages recueillis, sont suffisants pour que l’enquête puisse continuer à Rome.

Ce décret ne veut pas dire que cette guérison est considérée comme un miracle. Il reste encore bien des étapes à franchir avant d’en arriver là! Mais le décret du 6 mai représente un pas de plus dans le cheminement de la Cause du père Eugène Prévost. Remercions-en le Seigneur, et continuons à lui confier nos demandes par l’intercession du bon père Prévost.




Des étapes cruciales sont franchies

Un pas de plus

Toute Cause de béatification et de canonisation comprend une phase diocésaine et une phase romaine. La phase diocésaine de la Cause du père Eugène Prévost s’est terminée le 28 juin 2014. Les documents produits à cette occasion, appelés Actes de l’enquête diocésaine, forment plusieurs milliers de pages reproduites en trois exemplaires. La première série est conservée aux archives du diocèse de Trois-Rivières (photo 1); les deux autres, remplissant seize boîtes (photo 2), ont été acheminées à la Congrégation pour les Causes des saints, à Rome.

L’ouverture des boîtes, le 20 janvier 2015, marquait la première étape de la phase romaine de la Cause du père Prévost. À ce moment, les Actes ont été examinés par l’officiel responsable de la chancellerie pour une première vérification technique : pour chacun des deux exemplaires, on s’assure de l’intégrité des sceaux, des documents et de la numérotation des pages. Chaque série de documents est ensuite divisée en onze volumes reliés avec une toile blanche, la couleur règlementaire pour les actes de l’enquête diocésaine. La première série, appelée en latin Transumptum (transcription), sera conservée aux archives de la Congrégation. La deuxième, appelée Copie publique (photo 3), servira d’instrument de travail au postulateur et au relateur.

La deuxième étape de la phase romaine est la reconnaissance de la validité juridique de la Cause. Afin de s’assurer que toutes les normes concernant l’enquête diocésaine ont été suivies, on vérifie l’aspect formel des Actes, soit la consistance des preuves, le nombre et la qualité des témoignages et des documents recueillis. Cette étape est sous la responsabilité du sous-secrétaire de la Congrégation. Il fait rapport de l’étude réalisée au congrès ordinaire du dicastère, réunion où sont présents le préfet, le secrétaire et le sous-secrétaire de la Congrégation, le promoteur de la foi et le relateur général, ainsi que tous les responsables des différents offices de la Congrégation. Ces personnes ont à se prononcer si les Actes de l’enquête sont conformes aux normes qui les régissent. Sur l’avis favorable du congrès, le décret de validité juridique est émis. Dans le cas de la Cause du père Prévost, la réponse AFFIRMATIVE a été donnée le 4 février 2016.

Les délais entre les différentes étapes peuvent sembler longs, surtout pour des Nord-Américains habitués à l’efficacité et à la rapidité, mais ils s’expliquent quand on réalise le nombre important de Causes en marche. Par exemple, de janvier au début mars 2016, 115 Causes ont été étudiées par la Congrégation.

La troisième étape de la phase romaine est la nomination d’un relateur et d’un collaborateur externe. Le relateur, choisi parmi les cinq qui travaillent à la Congrégation, est responsable de la Positio, soit le document soumis à la Congrégation afin de démontrer que le Serviteur de Dieu, ayant pratiqué les vertus chrétiennes de façon héroïque, est digne d’être reconnu vénérable. Au début du mois de mai 2016, le préfet de la Congrégation nommait comme relateur pour la Cause du père Prévost le père Zdzisław Kijas, franciscain conventuel polonais. Ordonné prêtre en 1986, il a été président de la Faculté théologique pontificale Saint-Bonaventure (Seraphicum) de 2005 à 2010, année où il s’est joint à la Congrégation pour les Causes des saints comme relateur. Le collaborateur externe, plus directement chargé de la rédaction de la Positio, sera une collaboratrice, en l’occurrence moi-même, Suzanne Allard, religieuse des Sœurs de l’Assomption de la Sainte-Vierge de Nicolet. Pour me préparer à mon travail, je viens de terminer un cours de cinq mois donné à Rome. Avec mes 90 collègues d’étude, nous avons passé notre examen le 27 mai, et je suis de retour au Canada depuis le 8 juin.

L’étape suivante de la phase romaine sera la préparation de la Positio, tâche que j’effectuerai en collaboration avec le postulateur, Me Andrea Ambrosi, et le relateur, le père Kijas. Prions pour que cette étape soit rapidement franchie, afin que la sainteté du père Eugène Prévost puisse être reconnue publiquement dans l’Église!

S. Suzanne Allard, s.a.s.v.




Boîtes renfermant les Actes de l’enquête diocésaine, conservés aux archives 
du diocèse de Trois-Rivières
PHOTO I
Les huit boîtes renfermant les Actes de l’enquête diocésaine,
conservés aux archives du diocèse de Trois-Rivières.




Daniel Robert et Claude Auger, membres de la Commission historique, et S. Marielle Chrétien, c.o.b., 
avec les seize boîtes de documents prêtes à partir pour Rome
PHOTO II
Daniel Robert et Claude Auger, membres de la Commission historique,
et S. Marielle Chrétien, c.o.b., avec les seize boîtes de documents prêtes à partir pour Rome.




Deux des onze volumes de la Copie publique des Actes de l’enquête diocésaine
PHOTO III
Deux des onze volumes de la Copie publique
des Actes de l’enquête diocésaine.




le père Zdzisław Kijas, o.f.m.conv., relateur de la Cause du père Eugène Prévost
PHOTO IV
Le père Zdzisław Kijas, o.f.m. conv.,
relateur de la Cause du père Eugène Prévost.




De Rome : dernières nouvelles!

Le saviez-vous?

Le 20 janvier 2015, les boîtes de documentation expédiées à Rome, après la clôture du procès diocésain pour la cause de canonisation du père Eugène Prévost, ont été officiellement ouvertes. Cette réception des actes, en présence de représentants de la Congrégation pour les Causes des saints et de la postulation, devrait être suivie par la reconnaissance de la validité juridique de l’enquête. Continuons à prier pour obtenir des faveurs par l’intercession du père Prévost, et pour le succès de cette cause qui nous tient à cœur.



À Rome, ouverture 
des boîtes contenant les documents constituant le procès diocésain 
pour la cause de canonisation du père Prévost À Rome, ouverture 
des boîtes contenant les documents constituant le procès diocésain 
pour la cause de canonisation du père Prévost À Rome, ouverture des boîtes contenant les documents constituant le procès diocésain 
pour la cause de canonisation du père Prévost




Vitrail de l'église St Michael, Leigh Park, Hampshire

Prière par l'intercession du père Prévost
Seigneur Jésus, béni sois-tu! Tu as donné à l’Église ton serviteur Eugène, prêtre, religieux, fondateur.Il nous montre le chemin vers toi. Par ta grâce, il a puisé à la source de l’Eucharistie, une intense communion à ta volonté de salut, une foi vive en ta présence agissante,une espérance ferme en ton saint Nom et une charité constantedans son engagement envers toipour le peuple de Dieu et particulièrement pour les prêtres.Daigne exaucer, Seigneur Jésus, Prêtre éternel,les prières que nous t’adressonspar l’intercession bienveillantede ton serviteur Eugène.Amen.

Imprimatur : + Mgr Martin Veillette,
évêque de Trois-Rivières, 2000