Photo d'archives : Le père 
Eugène Prévost en dialogue avec des personnes défavorisées

Fête

Fête de Notre Seigneur Jésus Christ, éternel et souverain prêtre

En 1973, la Conférence des évêques d’Espagne a obtenu du Vatican la permission de célébrer la fête de Notre Seigneur Jésus Christ, éternel et souverain prêtre. Depuis 2012, les conférences épiscopales qui en font la demande peuvent également célébrer cette fête, le jeudi suivant la Pentecôte. Cette année, cette fête a ainsi été commémorée le jeudi 19 mai en Colombie, au Chili, à Porto Rico, en Uruguay, au Venezuela, en Espagne, en Pologne, aux Pays-Bas, au Pérou, en Slovaquie et en République tchèque. Les Sulpiciens, les Eudistes et la Confraternité du Christ Prêtre, communauté de prêtres située en Australie, la célèbrent également.

Le père Eugène Prévost avait choisi, pour fêter le sacerdoce de Jésus, la date du 4 juin, celle-là même de son ordination sacerdotale, le 4 juin 1887 en la cathédrale du diocèse de Rome, la basilique Saint-Jean-du-Latran. Il en avait rêvé longtemps, mais ce n’est que deux ans avant sa mort, le 4 juin 1944, qu’il fera célébrer Jésus Prêtre par les religieux de la Fraternité Sacerdotale et les Oblates de Béthanie.

La messe votive du Christ, éternel et souverain prêtre, a été placée dans le Missale romanum par le pape Pie XI, en 1935. La version française sera publiée dans la troisième édition du Missel romain, qui paraîtra sous peu. Voici le texte de la prière d’ouverture.



Module graphique de points décoratifs

Vitrail représentant le Christ-Roi

Seigneur Dieu, pour ta gloire et le salut du genre humain, tu as voulu établir le Christ éternel et souverain prêtre; accorde au peuple qu’il a acquis pour toi par son sang de recueillir dans la participation à son mémorial les fruits de sa croix et de sa résurrection. Lui qui vit et règne avec toi dans l’unité du Saint-Esprit, dans son engagement envers toi Dieu pour les siècles des siècles. Amen.